Qu’est-ce que la lumière UV et plus précisément UV-C ?

Le rayonnement ultraviolet (UV) a une forte action bactéricide, que ce soit les virus, bactéries, levures ou champignons ! Jadis exploité uniquement dans le milieu professionnel, l’ultraviolet C (UV-C) se retrouve désormais accessible pour le plus grand nombre. Compte tenu du contexte sanitaire actuel, les entreprises pourraient l’utiliser comme désinfectant de l’air, de l’eau et des surfaces. On retrouve les lampes UV désinfection, les UV-C led…
Mais qu’est-ce que la lumière UV-C ? Comment se différencie-t-elle de l’UV-A et l’UV-B ? Quels sont ses avantages et ses limites ?

La lumière UV

La lumière visible par l’œil humain n’est qu’une faible partie du spectre de lumière émis par le soleil. Il existe aussi des rayonnements UV qui sont imperceptibles à l’œil nu et qui émettent dans la gamme de longueurs d’onde de 100 à 400 nanomètres (nm). Au-delà des ultra-violets, nous trouvons ensuite les rayons X puis les rayons gamma. De l’autre côté on retrouve la lumière visible entre 400 et 700 nm.
On distingue trois types de rayonnement ultraviolet : les UV-A, les UV-B et les UV-C. Les rayons UV-A se trouvent entre 315 et 400 nm, les UV-B entre 280 et 315 nm et les UV-C entre 100 et 280 nm. Outre la longueur d’onde, ces trois catégories d’UV se diffèrent par leur pouvoir de pénétration dans la peau.

UV-C : un ultraviolet différent

Pouvant atteindre la surface terrestre, les UV-A et UV-B peuvent endommager la peau après une longue exposition au soleil. Les UV-C, par contre, sont généralement absorbés par la couche d’ozone et n’arrivent pratiquement pas à la surface de la Terre.
Avec une longueur d’onde plus courte que les autres rayonnements, donc plus énergétique et plus nocif, l’UV-C présente une propriété cytotoxique (toxique pour les cellules) et un effet germicide et désinfectant. C’est pour cette raison que cette partie des UV est exploitée pour stériliser tout aussi bien les objets que l’air. Ce rayonnement germicide ultraviolet est absorbé par l’ADN ou l’ARN des virus et bactéries, et détruit sa structure et inactive les cellules vivantes.
Le soleil est la source principale du rayonnement UV. Toutefois, on peut les reproduire de façon artificielle comme tel est le cas dans les lampes à UV et les autres appareils de désinfections.

UV-C : une technologie moderne pour vaincre les bactéries

Une désinfection efficace avec les lampes UV-C

L’utilisation des rayons ultraviolets pour la désinfection date depuis plus de 100 ans. D’ailleurs, leurs propriétés germicides et virucides ainsi que leur efficacité sont avérées concluantes et reconnues scientifiquement. Depuis l’apparition du Coronavirus, la désinfection par UV-C semble de plus en plus évoquée et s’impose aussi dans la vie quotidienne. Une large gamme de lampes ou luminaires UV-C est disponible sur le marché : lampe UV désinfection, UV-C LED, dalle LED ou éclairage LED professionnel…


Grâce à ce système de désinfection par UV-C, la propagation des virus et des bactéries est réduite, car la lampe irradie les surfaces et les objets contaminés potentiellement par ces micro-organismes pathogènes. Les lampes UV-C émettent des rayons qui neutralisent en quelques secondes ou minutes, l’ensemble des micro-organismes.


Cette technologie est utilisée dans plusieurs domaines d’activité. Faciles à installer et non encombrantes, les lampes UV-C sont très pratiques pour décontaminer et purifier les espaces publics, les centres médicaux, les bureaux et usines, les établissements scolaires, les salles de sport… L’UV-C est donc un allié inattendu pour l’homme, c’est une arme d’efficacité sans pareille pour combattre ces ennemis invisibles.

Une arme contre les virus et les microbes

Aucun agent pathogène ne peut résister aux rayons UV-C. Leurs effets sur les virus, les microbes, les champignons et les parasites sont reconnus. Les lampes germicides agissent directement sur les cellules de ces agents pathogènes. Les rayons UV-C pénètrent dans l’ADN des cellules et brisent ces molécules en morceaux. Ils limitent ainsi la propension des virus à se répliquer ultérieurement.

Lorsque les rayonnements UV-C atteignent les micro-organismes, les virus et les microbes ne sont plus en mesure de se multiplier, ils sont ensuite neutralisés et finalement complètement détruits. Même les bactéries les plus résistantes aux antibiotiques ne peuvent pas persister face aux appareils de désinfection UV, et cela, dans une durée très courte.


Contrairement aux produits de désinfection chimiques qui peuvent être toxiques, corrosifs et irritants, les luminaires UV-C utilisés dans le milieu professionnel ne laissent aucun élément toxique pour l’homme une fois la désinfection effectuée. La désinfection par UV-C est l’arme idéale contre les virus et les microbes.

Les risques de cette nouvelle technologie

Bien que cette technologie offre de multiples atouts, certains inconvénients doivent être gérés convenablement . Selon la longueur d’onde émise, l’utilisation prolongée d’un dispositif de désinfection UV-C en présence d’un individu peut présenter certains risques sanitaires : lésions cutanées ou oculaires, cancer de la peau… En aucun cas, une personne ne doit pas être présente dans la pièce au moment où l’on doit déclencher la désinfection par UV-C. La lampe UV-C n’est pas conçue pour désinfecter le corps humain. C’est pour éviter ce genre de désagréments que certains fabricants ont mis en place un système de minuterie et un indicateur lumineux pour identifier et signaler un cycle en cours de désinfection et surtout des dispositifs de sécurité pour bloquer les accès ou couper automatiquement la désinfection en présence de personnes ou d’animaux.


Si dans le milieu professionnel, l’innocuité de la technologie UV-C est déjà confirmée, en milieu domestique, elle reste encore à prouver. En effet, l’introduction des modèles grand public est récente et les normes les concernant n’ont pas encore été mises en œuvre. En l’absence de formation des utilisateurs par exemple ou de mise en œuvre de produits de mauvaise qualité, le bénéfice / risque peut être remis en cause par un mauvais usage.


Pour conclure, c’est indéniable que les lampes UV-C utilisées dans le milieu professionnel sont efficaces pour venir à bout des virus et des microbes avec rapidité. C’est un véritable atout pour désinfecter les surfaces et l’air des hôpitaux, des bureaux, des espaces publics et dans d’autres établissements professionnels. Les lumières UV-C représentent donc une solution durable pour lutter contre les épidémies.


Cependant, manipulée sans précaution, la lampe désinfectante peut présenter des risques pour la santé, surtout au niveau de la peau et les yeux. C’est pour cela que son usage par le grand public soulève encore des interrogations.
Il est recommandé de respecter les consignes de sécurité avant son utilisation ou faire appel au à des professionnels pour son installation. Quoi qu’il en soit, vu le contexte de la pandémie actuel, l’humanité est dans le besoin de maîtriser cette technologie.

Vous avez un projet, contactez-nous !

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip. 

5 avantages à passer par Isilux

Un contrôle de A à Z

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore.

Conception

Fabrication

Installation

Formation

Maintenance

Formulaire de devis